Le don de soi au coeur de cette deuxième journée

 

La deuxième journée de ces Sociétales, cru 2016, proposait de découvrir des parcours de femmes influentes, atypiques, engagées. Une journée à la mairie de Bordeaux pour rencontrer des associations qui accompagnent des femmes ou qui sont dirigées par des femmes. Quelques heures pour apprendre et se former aux rouages d’une association et aux opportunités incroyables et nombreuses proposées par le bénévolat.

Cette journée fut l’occasion de montrer un esprit bordelais résolument tourné vers l’associatif et le don de soi.
Au début de la matinée c’est une table ronde consacrée à ces femmes qui s’engagent qui était proposée dans la salle du Conseil Municipal. Le public était au rendez-vous pour dialoguer sur les grands thèmes du féminisme. C’est la lutte contre les stéréotypes qui était au coeur des différentes interventions avec notamment la recherche constante et déjà ancienne d’une certaine égalité entre les hommes et les femmes tout en sachant que les codes de notre société patriarcale nous sont assénés dès le plus jeune âge dans les cours de récréation.

 

> Retrouvez les images de quelques unes des intervenantes de cette matinée <

L’assemblée des femmes présentes à la Mairie tout en ayant la possibilité d’assister aux rencontres et aux présentations de différents projets associatifs a pu déambuler dans les salons de l’Hôtel de Ville pour rencontrer des associations, des spécialistes du financement mais aussi des professionnelles de l’expression orale ou du relooking.

 

Une succession de beaux projets ont été présenté. Alternant anecdotes et détails très concrets sur leurs associations et modèles économiques, les pitcheuses ont marqué les esprits d’une assistance déjà conquise.

 

 

 

En raison de la grève dans les transports publics, l’ancienne secrétaire d’état aux droits de l’homme, Rama Yade a été malheureusement bloquée à Paris. Qu’à cela ne tienne, il en faut davantage pour rendre impossible un dialogue. A distance et de manière virtuelle, Rama Yade a pu discuter avec une salle du conseil municipal pleine à craquer.

 

 

 

Après ce dialogue en direct avec les moyens du bord, de nouveaux pitchs ont eu lieu pour présenter une série de réseaux. Des femmes décidées, têtes de réseaux qui fonctionnent se sont ainsi succédé sur la scène pour présenter en moins de 3 minutes un peu de leur parcours et beaucoup de leur association. Ont ainsi rayonné largement la passion, l’enthousiasme, l’optimisme, le goût de la bataille pour des causes liées à l’intérêt général.

 

 

La journée ne pouvait pas mieux se terminer que sur ces notes positives.

Anne Brézillon adjointe au maire de Bordeaux à la vie éducative et Brigitte Collet adjointe à la petite enfance ont clôturé cette grande journée de liberté de parole et de ton dans un grand sourire.

 

Bordeaux est une ville fortement liée à ses associations.

 

Pas de conclusion sans des remerciements chaleureux et appuyés de la part des deux adjointes au maire de Bordeaux, pour l’ensemble des équipes ayant participé à cette organisation.

 

> Retrouvez dès maintenant le récit collaboratif de la journée Toutes les interviews sont à retrouver sur la playlist des Sociétales <