Conférence « Femmes, entreprenariat et réseaux »

conf3
Troisième conférence de la Journée des diasporas africaines au féminin avec trois intervenantes :

  • Muriel Berradia, dirigeante d’entreprise
  • Cécile Barry, présidente de l’Association Action’elles, de Worldmas International et co-fondatrice du Groupe Ajice,
  • Suzanne Bellnoun, présidente de l’Organisation des Femmes Africaines de la Diaspora (OFAD).

Rendez-vous le vendredi 29 avril 2016, de 14h30 à 15h45.
Découvrez le portrait des invitées attendues.

muriel-mni

Passionnée par le monde féminin des cosmétiques, Muriel Berradia y travaille pendant vingt ans, en passant par de grandes enseignes telles que Nina Ricci, Carven et Caudalie.

En 2009, l’idée lui vient de lancer sa propre entreprise de soins cosmétiques, spécialisée dans les produits pour peaux mates à foncées. Nuhanciam voit le jour un an plus tard, fruit d’une association avec Jocelyn Bariteau, et les premières gammes de soins sont lancées en 2011.

La même année, Muriel reçoit le Prix de la Créatrice 2011, décerné par l’association Force Femmes. Muriel Berradia est membre de l’association Action’elles.

cecilebarrymini D’abord assistante de direction, Cécile Barry obtient une maîtrise de marketing et vente, puis devient coordinatrice de réseau et directrice de communication. Elle crée en 2003 sa propre agence de business development, Worldmas International, tout en s’engageant pour l’entrepreneuriat féminin au sein du réseau Action’elles, dont elle est aujourd’hui la présidente.

Cécile co-fonde en 2014 le groupe Ajice, une agence de développement de notoriété. Devenue responsable de la commission entrepreneuriat de la Coordination française pour le Lobby Européen des Femmes, elle est également un membre actif du Laboratoire de l’Égalité.

suzanne-mini

Camerounaise, Suzanne Bellnoun étudie les sciences sociales et l’hôtellerie à Paris. Gouvernante dans des établissements de luxe, elle se forme pour devenir conseillère en création d’entreprises, et se concentre sur l’entrepreneuriat féminin, notamment pour les femmes de la diaspora africaine.

Elle crée le Club des Africaines Entrepreneurs d’Europe, puis l’Organisation des Femmes Africaines de la Diaspora, qui organise chaque année un Forum Économique et Entrepreneurial, afin de lutter contre les stéréotypes et dynamiser l’entrepreneuriat féminin.