Candice Pacaud et Lucie Erit, filles culottées

Premier festival de l’humour au féminin, « Les culottées de l’humour » enchanteront les Bordelais du 8 au 12 mars. Portrait des deux productrices de « C’est Elles Comédie » Candice Pacaud et Lucie Erit.

filles_culottees

Elles se sont rencontrées à l’Olympia… Ça ne s’invente pas ! Candice Pacaud et Lucie Erit, trentenaires complices et survoltées sont les créatrices de CL Comédie. Leur but ? mettre de l’humour partout. Pas seulement sur scène, mais aussi dans les institutions et les événements bordelais. Candice et Lucie travaillaient toutes deux dans la production : « Après une pseudo carrière dans la téléphonie où je m’ennuyais beaucoup, j’ai été prise chez JMB Productions en tant que téléprospectrice » raconte Candice. Elle découvre le milieu du spectacle, et se crée un gros carnet d’adresses. De son côté, Lucie travaille à Paris comme documentaliste audio pour la société de production Philippe Vaillant et suit ainsi Anne Roumanoff, ou encore le festival itinérant « YouHumour » où elle découvre des artistes émergents.

Lorsqu’elles se rencontrent, les deux jeunes femmes font le même constat : Bordeaux manque de petites salles et toutes deux ont très envie de faire venir des artistes talentueux.
Leur première tentative, dans un bar cave de la place Camille Jullian est un succès ; « Ça a été le déclic, on a compris qu’il y avait un potentiel ». Ensemble, elles créent C’est Elles Comédie à l’automne 2013, et les prémices sont déjà prometteurs : « Le public bordelais est réputé compliqué, c’était un gros pari. Mais nous avons été très bien accueillies ». S’en suivent des soirées à l’I Boat et à Barbey : « Il a fallu capter ce public qui aime les concerts mais n’est pas habitué à ce type de spectacle ». Très complémentaires, Candice prend en charge la partie relation avec le public, production et négociation de production, démarches commerciales. Lucie, quant à elle, assure la partie presse, communication et réseaux sociaux.

Complices, elles le sont jusque dans leur conception de l’humour sous toutes ses formes : « On aimerait que l’humour ait une résonance culturelle, commentent-elles, on a eu le déclic l’an dernier aux Sociétales ». Ainsi, cette année, elles vont poser leur patte sur cet événement bordelais avec une série de rendez-vous du 8 au 12 mars ; du one man show girly d’Anne-Sophie Girard, au jeu de miroir des Demoiselles, et au stand-up introspectif de Candiie ou musical de Shirley. Cette année, les femmes sont au diapason de l’humour.