Valérie Scappaticci, présidente de Aelis Farma

valérie_spaccaticiAvant de rejoindre ce fleuron bordelais des biotechnologies, Valérie Scappaticci n’était pas destinée au secteur si particulier de la recherche. Après 25 ans passés dans les plus grands cabinets de conseils internationaux (Ernst&Young, PWC…), elle s’est spécialisée dans l’accompagnement des entreprises innovantes vers la levée de fonds, les fusions ou les acquisitions. C’est une rencontre avec le Professeur Pier Vincenzo Piazza qui a tout changé. « En le rencontrant, j’ai réalisé que le domaine dans lequel j’avais toujours rêvé de m’investir, la santé, s’ouvrait à moi et pour un projet qui représentait un très gros challenge » se souvient-elle. De fait, l’entreprise Aelis Farma est issue d’un transfert de technologies et des travaux du professeur Piazza sur les traitements contre l’addiction au cannabis. De récentes découvertes ont en effet démontré que la molécule mise au point par son équipe de chercheurs était efficace sur des modèles animaux, il s’agit désormais de démontrer son efficacité sur l’homme, étape qui se déroulera au 2e semestre 2016.