Elles sont passées par le Salon Profession’L : témoignages

stephanie jaquesStéphanie Jaques, mandataire immobilier

« Tous ces parcours réussis de femmes ayant osé m’ont aidé à franchir le cap. »

« Je suis d’origine du Médoc et à 22 ans, je suis partie m’installer à Paris. J’y ai fait 3 ans d’études et j’ai passé le concours d’éducatrice spécialisée. On était en 2000, j’avais 25 ans et je rentrais dans la fonction publique !

J’ai travaillé en milieu carcéral et dans la prise en charge d’une population toxicomane. Quand j’ai eu mes enfants, j’ai décidé de changer de secteur et j’ai intégré l’univers de la psychiatrie, toujours en tant que travailleur social.

Enfin, j’ai passé deux ans dans l’éducation nationale, à travailler cette fois-ci auprès d’une population d’enfants.

Et puis en 2011, j’en ai eu assez. L’esprit plan-plan ne me correspondait plus. J’ai demandé une mise à disposition, je me suis lancée dans des actions citoyennes et associatives, toutes très riches mais pas lucratives pour autant. En 2014, on a décidé de revenir dans le Bordelais. Avec mon mari, on a vendu notre maison en région parisienne. Ce n’était pas notre première vente et j’ai réalisé combien j’aimais travailler sur des dossiers immobiliers. Alors quand j’ai rencontré une personne du réseau I@D, 1er réseau de mandataires immobilier, je me suis bien renseignée sur le statut d’indépendant. C’est d’ailleurs au salon Profession’L en 2015 que j’ai franchi le cap, dans ma tête, après avoir entendu tous ces parcours réussis de femmes ayant osé !

En mars, je déposais mes statuts d’auto-entrepreneur. En octobre, ayant explosé mes objectifs et atteint le plafond financier maximal de l’auto-entrepreneuriat, je créais une EIRL ! Aujourd’hui, deux ans quasi jour pour jour après mon début d’activité de mandataire immobilier, je suis également devenue manager et je vais recruter mon 6e collaborateur avec 3 autres personnes qui vont arriver d’ici l’été pour intégrer mon équipe. Je suis extrêmement épanouie, j’ai perdu 40 kilos, j’aime l’équilibre que j’ai entre ma vie professionnelle et familiale, bref, je touche les étoiles du bout des doigts ! »

 

christine chateauChristine, 47 ans, mariée, 3 enfants, a créé son entreprise

« Mon histoire est assez banale. Après avoir travaillé pendant 20 ans à Paris pour de grands groupes internationaux, j’ai suivi mon mari en Province.

Je pensais que mon parcours et mon expérience me permettraient de trouver un emploi facilement.
Erreur. Surtout dans la communication.
J’étais devenue une « trop ». Trop vieille, trop chère, trop dépassée, trop pas-d’ici etc … Alors, pour me vider la tête et parce que Bordeaux est compliqué en voiture, j’ai fait du vélo, beaucoup de vélo, trop de vélo… ???

Cela m’a permis de prendre conscience que les cyclistes avaient tous des problèmes récurrents à vélo à commencer par mes enfants tous les jours : problème de visibilité et de transport de charges car rien ne tient dans nos paniers.

J’ai donc créé la première gamme d’accessoires sécurisants et modulables commercialisée dans 2-3 mois et qui s’adaptent aux besoins des cyclistes et non l’inverse.

Je suis allée au salon Profession’L car je savais que le chemin serait long et compliqué. J’y ai trouvé des partenaires, mon incubateur, des réponses et tout autant, des témoignages vrais, rassurants et enthousiasmants.
J’ai été touchée par leur approche : partage, entraide et convivialité. Particulièrement adapté aux besoins et questions des femmes, on ne se sent pas à part, on se sent entourée.
Avec ces rencontres, j’ai gagné du temps et j’ai trouvé un réseau.  »