#JNDA2017 : Culture(s), une puissance douce

Table-ronde : Culture(s) : une puissance douce
Vendredi 31 mars 2017 – 14h – 15h30

Sur le chemin de la journée Femmes de la diaspora, focus sur les tables-rondes attendues et présentation des différentes intervenantes. 

Patrimoine, identité, art, musique, lettres : les femmes des diasporas africaines ont des multitudes de richesses culturelles à partager dans leur histoire personnelle et leur mémoire collective.

  • Suzanne Diop, co-directrice de la maison d’édition Présence Africaine

Après plusieurs années passées au Sénégal comme administrateur d’un journal et comme journaliste, puis au siège de l’UNESCO, notamment à la Division des politiques culturelles, Suzanne Diop codirige depuis 2008 la maison d’édition Présence Africaine fondée par Alioune Diop en 1949.

  • Azama Effilochée, artiste plasticienne

Artiste bordelaise d’origine zaïroise, Azama Effilochée a élaboré une technique artistique singulière. Son travail intime à partir de morceaux de tissus épais importés de son pays natal fait naître des personnages et des silhouettes uniques. Elle réalise ce travail en effilochant du tissu et raconte, sans mots, sans paroles son histoire à travers cet acte libérateur.

  • Patricia Houefa Grange, poétesse

Née au Bénin, Patricia Houéfa Grange est poète et traductrice littéraire. Elle est passionnée par les sujets touchant au multiculturel, au transculturel et à la poly-identité. A travers ses différentes activités, elle tisse des liens humanistes grâce à un métissage poétique et artistique. A travers ses recueils et textes poétiques, elle tente de rapprocher les hommes de toutes origines.

  • Rachel Khan, comédienne, auteure (Les grandes et les petites choses Ed Anne carrière), en charge de la communication de Causette

Née à Tours d’un père gambien, Rachel Khan suit des études de droit pendant lesquelles elle mène des travaux de recherche sur le principe de non-discrimination de la Cour européenne des droits de l’homme. Elle intègre la région Ile-de-France où elle est, en 2009, Conseillère culture du Président. Auteure du roman « Les grandes et les petites choses » aux éditions Anne Carrière en 2016. Elle s’investit en parallèle dans une carrière de comédienne sociale et politique. Elle a notamment interprété « Les monologues du vagin » à Avignon en 2017. Elle est responsable du développement du magazine Causette. En 2015, elle entre dans le livre du Gotha noir, ouvrage qui regroupe les personnalités noires influentes en France.

  • Elizabeth Tchoungui, journaliste, auteure (derniers livres : « Bamako Climax », Plon 2010. « Les billets d’humeur au Feminin.com », Leo Scheer 2012)

Née à Washington, Elizabeth Tchoungui est franco-camerounaise. Elle est écrivaine, journaliste et animatrice de télévision.
Elle entame sa carrière de présentatrice TV sur Canal J puis prend les commandes d’émissions de référence telles que les « Ecrans du savoir » sur la Cinquième, le journal d’information « 24, ça me dit bien » sur TV5 Monde, « Les Maternelles » sur France 5 et « Avant-Premières » sur France 2. Elle fait également un passage remarqué au magazine TV « Cubik ». Elle est actuellement journaliste TV pour Numéro 23 et sur France Ô et éditorialiste pour Le Point Afrique.
Elle est par ailleurs auteure de plusieurs romans et recueils dont « Sept filles en colère » et « Bamako Climax », aux Editions Plon.
Particulièrement engagée pour différentes causes dont les droits des femmes, elle est membre du Conseil d’administration d’Action contre la faim. Femme de réseaux, elle fait partie du Club du 21e siècle.

Extraits et bilan de cette table ronde.
Le programme complet de la journée Femmes de la diaspora.