#JNDA2017 : Engagement politique, donner la voix aux femmes

Table-ronde : Engagement politique : donner la voix aux femmes
Vendredi 31 mars 2017 – 16h – 17h30

Sur le chemin de la journée Femmes de la diaspora, focus sur les tables-rondes attendues et présentation des différentes intervenantes. 

 Comme l’écrit Rachel Khan présente pour cette journée « C’est parce qu’elles sont multiples individuellement que les femmes ont, su pendant des millénaires gérer la plus petite collectivité territoriale qui existe : le foyer ». C’est ainsi qu’elles appréhendent l’intérêt général de façon complète. Elles se sont engagées en politique pour faire bouger les lignes, changer le monde.

Modératrice : Denise Epoté (TV5 monde), Présidente d’honneur de la journée Femmes de la diaspora

Directrice de TV5 Monde Afrique, Denise Epoté fut la marraine de l’édition 2016 des Journées Nationales des diasporas africaines. Elle revient cette année comme Présidente d’honneur de la journée Femmes. Son parcours lui vaut le respect de tous, femmes et hommes, à travers le monde.
Née au Cameroun, Denise Epoté y étudie le droit avant de passer le concours de la prestigieuse École Supérieure Internationale de Journalisme de Yaoundé. Unique femme de la promotion 1978, elle débute sa carrière à Radio Cameroun puis devient la première journaliste à présenter le journal télévisé de 20h30 à la télévision camerounaise lancée en 1985.  En 1994 elle rejoint TV5 dont elle devient la directrice Afrique quatre ans plus tard. Parallèlement à ses fonctions de Directrice, elle anime deux programmes télévisés et une chronique sur RFI.
Denise Epoté a reçu de nombreuses distinctions dans plusieurs pays. Elle a été faite Chevalier de l’Ordre de la Valeur et Officier du Mérite au Cameroun, Officier des Arts et des Lettres au Burkina-Faso, Chevalier de l’Ordre du Lion au Sénégal, Chevalier de l’Ordre National du Mérite et Chevalier de la Légion d’Honneur en France. Elle a également reçu le Prix de la meilleure journaliste télé du Panafrican Broadcasting Heritage, à Abuja au Nigéria. En 2013, le classement Forbes Afrique la fait figurer parmi les 100 femmes influentes du continent.

 

  • Leïla Aïchi, avocate et Sénatrice écologiste de Paris, Marraine de cette journée

Leila Aïchi est avocate au barreau de Paris, spécialisée dans les dossiers liés à l’environnement. Elle a fondé dès 2002, l’association Ecologie sans Frontière Afrique, afin de proposer des modèles de développement écologiquement responsables aux porteurs de projet de ce continent.
Sénatrice de Paris depuis 2011, Vice-Présidente de la Commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées, elle s’applique à y mettre en avant le rôle de l’environnement dans les relations diplomatiques, comme origine de certains conflits mais également comme solution. C’est dans ce cadre qu’elle crée le concept de Green Defense et qu’elle impulse la rédaction d’un Livre vert de la défense, paru en février 2014. Il a mené à l’organisation du Sommet international des Ministres de la Défense sur le dérèglement climatique.
Particulièrement vigilante sur les questions de santé et d’environnement, elle impulse en février 2015, la création au Sénat d’une commission d’enquête sur le coût économique et financier de la pollution de l’air. Son rapport « Pollution de l’air : le coût de l’inaction » est adopté à l’unanimité par la commission d’enquête.

  • Zeineb Lounici, conseillère municipale, Mairie de Pessac

De nationalité Franco-algérienne, Zeineb Lounici étudie la médecine à l’Université d’Alger où elle termine major de sa promotion avant de se spécialiser en pédiatrie puis en radiologie et en cancérologie à Bordeaux. Aujourd’hui praticienne hospitalière, elle fait du dépistage du cancer du sein sa spécialité. Zeineb Lounici est conseillère municipale à la ville de Pessac et conseillère métropolitaine. Elle s’investit dans des organismes associatifs comme la Fondation des Femmes pour la Méditerranée, l’Observatoire Algérien de la Femme ou l’Union Européenne des Femmes, ainsi que dans le volet médical du jumelage entre les villes de Bordeaux et d’Oran.

  • Alvine Moutongo Black, adjointe au maire de Clichy La Garenne

D’origine camerounaise, Alvine Moutongo Black est Adjointe au maire de Clichy-La-Garenne. Elle est également Professeur de Lettres et Anglais. Engagée très jeune sur le terrain via les mouvements associatifs estudiantins, Alvine Moutongo Black a longtemps œuvré pour l’enracinement des valeurs citoyennes dans les quartiers défavorisés. Persuadée que dans chaque élève sommeille un talent qui ne demande qu’à éclore, elle créé « l’auto-école » ou « collège hors-les-murs » pour élèves en difficulté. Elle est Chevalier de l’Ordre National du Mérite et des Palmes Académiques.

  • Nassénéba Touré, Maire de la Commune d’Odienne, en Côte d’Ivoire

Née en Côte d’Ivoire et après des études en Administration des Affaires Internationales, Nassénéba Touré a joué un rôle politique crucial dans son pays. En 2013, elle est élue maire de la Commune d’Odienné. Elle engage alors plus de 50 actions sociales. Pour tous ses engagements, elle a reçu de multiples distinctions honorifiques dont le prix d’Excellence du Meilleur Manager des Collectivités Territoriales de Côte d’Ivoire.

  • Nancy Traore, conseillère municipale ville du Bouscat

Originaire de Côte d’Ivoire, Nancy Traoré est une femme engagée et dynamique, investie dans de nombreuses actions caritatives. Elle est conseillère municipale à la ville du Bouscat et travaille comme fonctionnaire du Ministère de la Justice. Elle est fondatrice de l’association Afric-fusion qui favorise et encourage les échanges culturels à travers des spectacles, des expositions et la gastronomie. Enfin, elle préside le Collectif FEDA (Femmes Issues des Diasporas Africaines) qui a pour objectif de mettre en avant les talents des femmes de la diaspora.

Extraits et bilan de cette table ronde.
Le programme complet de la journée Femmes de la diaspora.