#JNDA2018 : Denise Epoté, Présidente de la journée Femmes

« C’est la troisième fois qu’à l’invitation du maire de Bordeaux Alain Juppé, les femmes de la diaspora et leurs soeurs venues du continent se retrouvent pour échanger sur des thèmes qui leur sont chers, au coeur des enjeux de développement du continent. »

 

Tout le programme de la Journée Femmes de la diaspora dans le cadre des JNDA 2018

« L’éducation : au lendemain du sommet de Dakar sur le partenariat mondial malgré les efforts faits par les pays pour accroître les budgets liés à l’éducation, 264 millions d’enfants sont encore déscolarisés et la moitié sont des filles ! Pour nous qui avons eu la chance d’aller à l’école, nous avons le devoir d’être des ambassadrices. Ici et ailleurs, afin que toutes les petites filles ne soient plus sacrifiées au nom d’une prétendue culture qui les priveraient d’instruction.

L’entrepreneuriat : le dynamisme et l’énergie des femmes africaines pour entreprendre n’est plus à démontrer. Ici et là-bas elles créent des entreprises ou des start up dans des secteurs aussi variés que la santé, l’agriculture, la finance ou le design. Elles osent malgré les entraves nombreuses qu’elles doivent surmonter. En tête de liste, l’accès au crédit. Malgré tout, rien n’ébranle la détermination de ces chefs d’entreprise. Ce qu’elles veulent avant tout, c’est inventer de nouveaux modèles économiques, pour une Afrique plus inclusive, avec une meilleure gouvernance. Plusieurs observateurs affirment que cela participerait à changer le regard porté sur le continent. Soutenir et accompagner le leadership des femmes est une chance pour l’Afrique. Chacune d’entre elles constitue un modèle dont l’Afrique a besoin pour opérer une transformation durable de son économie. C’est parce qu’elles favorisent la mise en réseau de toutes ces compétences au féminin, que les JNDA sont pour nous toutes un moment capital ! Une opportunité pour les femmes vivant ici et qui veulent s’investir sur le continent. Mais à qui il manque bien souvent des clefs ou des codes. Et pour celles vivant là-bas désireuses de trouver ici, des partenaires pour donner à leur projet une nouvelle dimension. »